Culture

1ère édition FMM: Myrthe Ekuba valorise les talents des enfants

Août 01, 2017 Rédaction Africa News

Dans les annales des festivités culturelles de la RD-Congo vient s’inscrire le tout nouveau festival mettant en valeur les talents des enfants dénommé Festival Mwana Monzoto -FMM. Il aura lieu le samedi 02 septembre au Palm Beach dans la commune de la Gombe. Cette activité est initiée par la coordonnatrice de la fondation FME et journaliste présentatrice de l’émission télé N-Matin sur Numérica Tv, Myrthe Ekuba Bosendju. Dans une interview accordée à AfricaNews, la coordonnatrice du FMM Ekuba a précisé que ce festival concerne les enfants de toutes catégories confondues, sans exception; qu’ils soient normaux, handicapés, albinos ou encore ceux de la rue.

Dans le but de faire découvrir au grand public les talents que possèdent de nombreux enfants dans différents domaines de la vie, il se tiendra le 02 septembre prochain à l’espace Palm Beach le Festival mwana monzoto. A en croire cette ancienne miss Equateur, beaucoup d’enfants ne profitent pas de vacances parce que leurs parents n’ont pas toujours des moyens pour les leur offrir. Et FMM se propose de donner à ces enfants cette belle occasion de faire valoir leurs talents dans un domaine ou un autre. Ainsi, leur faire gagner des cadeaux pour une bonne rentrée scolaire.

Selon Myrthe Ekuba, la première édition de cette grand’messe culturelle d’enfants se déroulera à Kinshasa pendant la période des vacances. «Nous voyons beaucoup de concours s’organiser en faveur des adolescents. Et moi, je me suis dit: si on peut orienter certains enfants dès l’enfance, car ailleurs, pendant les vacances, ou même sans les vacances, il y a des émissions consacrées aux enfants. Ce qui n’est pas vraiment le cas chez nous ici. Hormis cela, il y a un côté budget qui fait défaut. Nous constatons que beaucoup de parents n’ont pas suffisamment de moyens pour permettre à leurs enfants de profiter des vacances», fait savoir Ekuba.

Elle ne s’arrête-là: «nous voulons offrir à tous ces enfants cette belle occasion de faire valoir leurs talents dans un domaine ou un autre et les faire gagner des objets classiques pour une bonne rentrée scolaire. Au-delà de tous les gagnants, tous les participants auront droit à un prix, pourquoi pas des surprises pour certains. L’avantage qu’il y a dans ce festival, c’est un rendez-vous sans discrimination. Toutes catégories d’enfants y participeront, notamment les enfants normaux, handicapés, albinos et ceux de la rue. Nous voulons inciter les enfants à s’aimer entre eux et s’accepter tels qu’ils sont, à ne pas ignorer ceux de la rue, car beaucoup le sont devenus après la mort de leurs parents».

Puis: «déjà ma passion pour les plus jeunes, cette confiance leur permettra de faire confiance en eux, de s’affirmer et d’ôter le complexe. Il y a de festivals pour adultes, pour les enfants presque pas, car y a un côté culturel et intello … Cela nous permettra d’encadrer certains enfants de la rue qui y prendront part. Nous estimons que, même tout en étant dans la rue, ces enfants peuvent briller par leurs talents. Pour cette première édition, on préfère le faire un seul jour et s’imprégner du résultat, puis on verra dans les prochaines éditions comment s’organiser pour en faire deux ou trois jours».

René KANZUKU