Culture Politique

2ème édition Expo Béton: Bamanisa prône la planification dans laménagement des villes

Sep 07, 2017 Rédaction Africa News

«Jai proposé aux deux gouvernements provinciaux du Kongo Central et de Kinshasa dutiliser les 3% prélevées comme taxe de consommation après achat de chaque sac de ciment; cet argent puisse financer la construction des caniveaux dans la ville», a-t-il renseigné
Jean Bamanisa Saidi sest depuis un temps investi dans la quête de lamélioration lhabitat en RD-Congo. Pour lui, il faut non seulement adapter lenvironnement en fonction des besoins, mais surtout planifier des actions pour réussir laménagement des villes et de leurs agglomérations. Dans ce sens, il a organisé le lundi 4 septembre 2017, en la salle du Chanic metal dans la commune de Kintambo, une conférence en prélude de la deuxième édition dExpo Beton RD-Congo, un salon de la construction qui rassemble tous les acteurs économiques et les constructeurs nationaux et internationaux. LExpo Beton ouvrira ses portes du 7 au 10 septembre 2017, au Shark Club de Kinshasa. Le thème retenu cette année est: «planification et aménagement des zones résidentielles et industrielles des agglomérations urbaines en RD-Congo. Défis, enjeux et perspectives».
Ex président de la Fédération des entreprises congolaises -FEC-, lhomme daffaire Jean Bamanisa reconnait que les villes RD-congolaises semblent se moderniser timidement en comparaison avec celles dautres pays de lAfrique Subsaharienne. Cependant, il se présente un risque quelle se ruralisent compte tenu de la disproportion entre leur organisation et les fléaux qui les gangrènent; notamment la pauvreté, une démographie galopante et lexode rural croissant.
A en croire cet ancien gouverneur de lex Province Orientale, ces fléaux ont engendré lenvahissement des sites par des constructions anarchiques et une urbanisation sauvage qui, réunis, désorientent le fonctionnement ordinaire dune ville et de ses agglomérations. Pour corriger ce dérèglement, Jean Banisama a estimé quil faille mettre en place un mécanisme pour lapplication des outils existants dont la planification des actions pour réussir laménagement des villes et de leurs agglomérations. Il a souligné que la RD-Congo est dotée de toutes les disciplines capables de mettre en place une étude afin de progresser vers la modernisation de ses agglomérations, tant urbaines que périurbaines.
A cette fin, la deuxième édition de la conférence Expo Beton RD-Congo entend réunir toutes les expertises voulues: décideurs politiques, professeurs, chercheurs indépendants, propriétaires des terres, étudiants, bailleurs des fonds, promoteurs immobiliers, financiers afin de définir le schéma à adopter pour orienter lélan aussi bien du gouvernement désireux dinvestir dans le secteur du bâtiment ou de la Construction.
En effet, Ce salon se donne lambition de fournir aux décideurs du gouvernement les pistes pour susciter laccélération du processus dadoption sur la loi daménagement du territoire, tout en faisant adopter une politique de lhabitat pour la RD-Congo. Dans cette deuxième édition, Jean Bamanisa attend des recommandations portant sur les actions à mener à court, moyen et long termes pour réaliser les objectifs fixés par les présents Termes de référence. Cet expo va aussi disponibiliser des informations de base sur la répartition des ressources dans le territoire nationale. Et ensuite, lélaboration dun programme du gouvernement pour la rénovation de laménagement urbain.
Un plan global daménagement
Pour Jean Bamanisa Saidi, président du bureau permanent de cette organisation, cest important que le pays ait un plan global et clair de laménagement des villes, surtout avec lexpansion rapide des grandes agglomérations. Selon lui, avec quelques taxes récoltées, la RD-Congo peut déjà penser, par exemple, à lamélioration des canalisations deaux dans des villes pour éviter des inondations.

«Ça fait 30 ans que les gens se plaignent quil ny a pas de canalisation dans la ville de Kinshasa, le problème dévacuation des eux usées est une question primordiale, parce quil est à la base de la disparition des cités entières ou peut être à la base de la prolifération des épidémies. Jai proposé aux deux gouvernements provinciaux du Kongo Central et de Kinshasa dutiliser les 3% prélevées comme taxe de consommation après achat de chaque sac de ciment; cet argent puisse financer la construction des caniveaux dans la ville.

Et on peut recourir aux PME locales pour la préfabrication de ces caniveaux comme les Japonais lont fait sur lex avenue des Poids lourds suivant le plan aménagé par la ville. Que faisons-nous avec cette taxe qui est payée», a-t-il proposé. Selon lui, le salon Expo Béton se place comme une ASBL qui posera également des exigences au gouvernement. Bamanisa a également affirmé que le pays na pas programmé un plan de consommation du ciment produit au pays.
La vente promotionnelle des divers matériaux de constructions
Les nouvelles cimenteries implantées au pays court un véritable danger à cause de la surproduction, et risquent de fermer si rien nest fait. Le gouvernement na pas prévu un plan de consommation de ce ciment, et les entreprises sont contraintes de travailler par intermittence pour éviter une production abondante qui risque de manquer dacheteur. Cest pourquoi il est important de réfléchir ensemble, à travers ces assises, pour trouver des solutions, a-t-il dit.
Durant les 4 jours dexposition, il est également prévu la vente promotionnelle des divers matériaux de constructions comme fer à béton, vitres, carreaux, peintures et autres dans les stands. Des conférences-débats, des saynètes, ballets,
Bijou KULOSO