Ecofin Politique

4 accords de financement conclus par le ministre des Finances, moisson abondante pour Henry Yav

Avr 24, 2017 Rédaction Africa News

Le ministre des Finances RD-congolais, Henry Yav Mulang, a réussi un coup de poker lors de son séjour à Washington, capitale des USA. En marge des réunions de printemps, il a négocié et obtenu l’accord de financement de quatre projets. La signature de cet accord est intervenue le mercredi 19 avril 2017. Le premier projet est consacré à l’amélioration de la qualité de l’éducation. Il a été négocié les 8 et 9 novembre 2016 pour un montant d’USD 100 millions au titre de don. Négocié les 6 et 7 février 2017, le deuxième projet porte sur le renforcement des services météorologiques, hydrologiques et climatiques. Son financement, acquis au titre de don, s’élève à USD 8 millions. Deux financements viennent sont additionnels à deux autres projets. Le premier projet à bénéficier de ce financement additionnel est le Projet de réhabilitation et de relance du secteur agricole -PARRSA-, négocié le 27 janvier 2017 pour un montant d’USD 75 millions au titre de crédit. Le second est le Projet de développement de système de santé -PDSS-, négocié les 24 et 25 février 2017. Son montant est évalué à USD 163,5 millions dont USD 120 millions au titre de crédit et USD 43,5 millions au titre de don. Une moisson abondante pour l’argentier du pays qui ramène.

Cependant, des sources au ministère des Finances rapportent que le portefeuille RD-congolais comprend 25 projets actifs représentant un engagement total d’USD 3,36 milliards. «Ceci inclut un projet régional -PMEDE- avec un engagement d’USD 579,7 millions et trois projets de l’initiative de Grands lacs -CAB 5, Violence sexuelle et Facilité de commerce dans les Grands lacs- pour un montant d’USD 199,96 millions», précise-t-on. Puis: «le portefeuille de la RD-Congo est jeune -plus de 45% des projets ont moins de 3 ans. La qualité du portefeuille est modérément satisfaisante. Il y a 7 projets à problème contre 6 en 2016. Le taux de décaissement pour l’année fiscale 2017 est de 11% en février 2017 contre 11,12% pour la région Afrique -le seuil de 20% fixé par la région d’ici la fin de l’année fiscale 2017».

Le portefeuille de la Banque mondiale en RD-Congo est essentiellement réparti entre 4 grands secteurs: infrastructures et développement durable -63% des allocations-, secteurs sociaux -20%-, gouvernance incluant le secteur minier -6%- et développement du secteur privé et agriculture -11%.

LOI