La une Nation Politique

Après sa thèse, vile sape anti-Matata

Fév 07, 2018 Rédaction Africa News

Ils doivent dire si obtenir un titre de docteur après avoir assumé les charges publiques constitue un péché. Ils s’affairent à critiquer à l’envi le récent travail scientifique qui a pourtant mis d’accord d’éminents professeurs d’universités, qui ont unanimement décerné la mention «grande distinction» à son auteur, leur cible préférée. Ils se sont les membres d’un lobby obscur aussitôt constitué après la proclamation de Matata Ponyo Mapon docteur en économie. Leur objectif: défoncer la thèse intitulée «Qualité de l’ajustement budgétaire et croissance économique: cas de la République Démocratique du Congo -1974-2015». Un hymne à la remise en ordre des finances publiques.

Un groupe s’est réuni samedi, quelques heures seulement après la soutenance de la thèse et un autre dimanche et lundi, a-t-on appris. «Entre samedi et lundi, des gens ont tenu des réunions consacrées à des critiques hostiles à l’égard du travail de l’ancien Premier ministre, au nom des intérêts politiques», a confié une source sous couvert de l’anonymat, évoquant «une vile sape anti-Matata».

Dans les réseaux sociaux, les hostilités ont été relancées. Comme ce post réclamant le retrait du titre décerné à l’homme à la cravate rouge. Heureusement pour le Premier ministre honoraire, qui a sur Twitter sa thèse à la jeunesse et formulé le vœu de voir ce travail «inspirer l’avenir de la politique budgétaire» en République Démocratique du Congo, des admirateurs ont entrepris de réagir objectivement ou énergiquement, c’est selon.

Tel Bart Ouvry, ambassadeur de l’Union Européenne en République Démocratique du Congo, convaincu que «la remise en ordre des finances publiques exige un leadership fort», de la bonne gouvernance, des institutions inclusives et durables et de la bonne politique.

Ancien vice-ministre du Plan resté très proche de l’ancien argentier, Franklin Tshiamala a affirmé que la «soutenance brillante de la thèse doctorale du PM Matata devant un jury très exigeant apporte la preuve que tout n’est pas sombre en RD-Congo; il y a des points lumineux qui rayonnent», laissant entendre qu’il n’a pas encore fini de digérer les leçons sur la macro-finance quantitative. D’autres amoureux du savoir plaident pour que cette contribution à la recherche scientifique soit carrément publiée sur le site de l’Université protestante du Congo -UPC.

Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, qu’on soit d’accord avec son style ou qu’on le rejette totalement, Matata Ponyo fait partie du club restreint de ces anciens Premiers ministres qui ont levé l’option de partager via la recherche scientifique leur expérience de gestion de la chose publique avec les contemporains et les générations futures.

Au-delà de sa personne ou du contexte politique que traverse le pays caractérisé par la fièvre préélectorale, le plus important est de privilégier l’intérêt de la République, de la Nation, à travers ce que suggère cette thèse.

Tino MABADA