Ecofin Politique

Bahati donne les orientations aux équipes déployées sur le terrain

Août 11, 2017 Rédaction Africa News

Le ministre d’État en charge du Plan, Modeste Bahati Lukwebo, poursuit la mission lui confiée par le Président de la République Joseph Kabila Kabange pour la stabilisation et la relance de l’économie RD-congolaise. Lundi 7 août 2017, en la salle des réunions Mulumba Lukoji au ministère du Plan, il a présidé la réunion sur l’exécution des 28 mesures urgentes du gouvernement central. Cette batterie de mesures a été prise lors de la 8ème Réunion extraordinaire du Conseil des ministres tenue mardi 26 janvier 2016 sous la présidence du Chef de l’Etat Kabila. Le gouvernement de la République a souligné qu’une action corrective ordonnée et maîtrisée s’imposait dès lors en vue de préserver les acquis de plusieurs années de stabilisation et de relance économique et de maintenir l’économie RD-congolaise sur la voie d’une croissance forte et soutenable.

Au cours de la séance de travail du 07 août dernier, Modeste Bahati a donné les orientations aux équipes qui seront déployées sur le terrain dès la fin de la semaine encours pour la matérialisation de cette action corrective. Il a exhorté les missionnaires à faire preuve de moralité et d’éthique pour l’atteinte de l’objectif principal qui consiste à apporter une nouvelle touche à l’économie RD-congolaise actuellement en difficulté.

Ces descentes sur le terrain vont permettre au pays d’accroître les recettes en vue de faire face aux différents défis, dont l’amélioration du social des RD-Congolais et l’organisation des élections. Les termes de référence relatifs à ces différentes missions ont été remis aux chefs d’équipes. Ces derniers disposent de quatre jours pour examiner le contenu avant leur validation qui va précéder les descentes sur terrain. Tous les ministres des secteurs concernés par la fraude fiscale, économique et douanière ainsi que les entreprises et établissements publics qui y interviennent, ont pris part à cette réunion.

Vulgarisation des 28 mesures urgentes

Pour stabiliser et relancer l’économie RD-congolaise, Modeste Bahati est à pied d’œuvre et effectue des études approfondies ponctuées par une série de réunions. Le déploiement de ces intenses activités vise le maintien et la consolidation des conditions d’émergence économique et sociale du pays. C’est dans ce contexte que se greffe la vulgarisation des 28 mesures urgentes du gouvernement central auprès des membres de la Fédération des entreprises du Congo -FEC-, de la Confédération des petites et moyennes entreprises congolaises -COPEMECO- et d’autres acteurs du secteur économique privé.

Ces mesures sont, entre autres la lutte sans concession contre la fraude fiscale et douanière dans les secteurs économique, des télécommunications et des transports par la constitution d’équipes mixtes à cette fin, l’évaluation et l’audit des contrats d’amodiation et de partenariat conclu avec les sociétés minières de l’Etat, plus de rigueur dans l’octroi des exonérations, la réduction des taxes à l’exportation de certains produits, l’encadrement des principaux centres d’ordonnancement du pays, le contrôle accru dans le secteur des transports, la stricte application de la limitation du nombre des services opérant aux frontières, le marquage moléculaire du carburant, le renforcement du contrôle des sim box et l’autorisation donnée à l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo -ARPTC- de signer des contrats de partenariat avec des sociétés spécialisées; la diversification de la production minière en s’appuyant sur les minerais polymétalliques de l’Est, l’or et les terres rares; le contrôle de la qualité et de la hauteur des investissements dans le secteur minier.

Christian BUTSILA