Politique

Le CDPS plaide pour l’application de l’Accord du 31 décembre

Jan 09, 2017 Rédaction Africa News

Le Congrès des démocrates pour le progrès social -CDPS- a organisé, samedi 07 janvier en son siège national à Righini, dans la commune de Lemba, une cérémonie d’échanges des vœux pour l’année 2017. Le parti a profité de cette occasion pour donner son avis sur la mise en application de l’Accord du 31 décembre 2016.

Président national de CDPS, François-Xavier Beltchika a, lors de cette manifestation déroulée dans une ambiance bon enfant, réaffirmé la volonté de son parti de soutenir l’initiative de la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO. «C’est bien le lieu, camarades, de renouveler notre soutien, en son temps exprimé, à l’initiative de la CENCO, dont nous continuons à admirer le sens élevé de patriotisme, de disponibilité, de dignité et de courage contre vents et marrées des détracteurs, pour conduire jusqu’à bon port le bateau qu’est le dialogue, avec la signature de l’Accord du Centre interdiocésain de Kinshasa», a-t-il encouragé. Et de souligner: «grâce à cet Accord, le spectre de la guerre civile est momentanément évité. Chers camarades, c’est donc à la matérialisation de ces vœux, assortie de l’application intégrale de l’Accord du Centre interdiocésain de Kinshasa, que je formule à notre peuple le vœu de vigilance pour contraindre toutes les parties prenantes à ne pas abuser sa confiance, en s’abordant l’esprit de Accord, dont le respect visé». A en croire les propos de cet ambassadeur honoraire, l’espoir du peuple RD-congolais est suspendu à la matérialisation, au cours de l’année 2017, des objectifs contenus dans l’accord en vue de lui restituer ses prérogatives souveraines de se choisir ses dirigeants, auxquels il confiera légitimement le mandat de la gestion du pays tel que prescrit dans la Constitution de la République. De l’avis de la Coalition des patriotes pour la République -CoPR-, une plateforme de CDPS, «l’Accord de la Saint Sylvestre signé au Centre interdiocésain n’est qu’une bouée de sauvetage inspirée, un espoir de survie très mince que tous les vieux génies du mal de notre pays dans les institutions et en dehors de ces dernières jurent impunément de saboter, de bloquer voir anéantir». La CoPR a également salué de manière appuyée la hauteur intellectuelle et morale, l’esprit d’abnégation, et le sens de sacrifice à la nation dont a fait brillamment montre la Conférence épiscopale nationale du Congo.

René KANZUKU