Ecofin La une Sports

Stade des Martyrs: la coupole cédée à Orange pour un contrat de 5 ans et un loyer mensuel de 40.000 dollars

Mai 27, 2018 Rédaction Africa News

Un contrat de 5 ans et un loyer mensuel de 40.000 dollars négociés entre la société de téléphonie cellulaire et le comité de gestion du stade, avec possibilité d’obtenir un prêt de 480.000 dollars dans une banque de la place pour des travaux d’embellissement et l’acquisition d’un chapiteau-podium démontable destiné à la production des événements des sports de combat.

 

Dans la location de la coupole supérieure extérieure du Stade des Martyrs de Kinshasa, la page du binôme Dispromalt-Vodacom est définitivement tournée et le caisson offert au plus offrant. Avec la bénédiction du ministre des Sports et Loisirs Papy Niango, le comité Binamungu a négocié et signé un partenariat de 40.000 dollars sur 5 ans à compter de mai 2018 avec la société cellulaire Orange, ont annoncé les sources proches du dossier.

Si l’on défalque environ 5% représentant la part qui revient à la Caisse nationale de promotion des sports -CNPS-, soit 2.000 dollars, et environ 8.000 dollars pour d’autres services de l’Etat, le Stade des Martyrs s’en tire avec une enveloppe de 30.000 dollars le mois. Un loyer mensuel plus costaud que les 15.000 dollarsdollars payés selon les humeurs et par tranche à l’époque du partenariat de longue date avec l’agence Dispromalt. En septembre 2017, les panneaux publicitaires de la société Vodacom entourant la coupole du Stade des Martyrs ont été arrachés sur ordre du ministre des Sports, Papy Niango, au motif que le contrat qui liait le stade à l’afficheur Dispromalt était mal négocié. Le loyer convenu n’a payé en entièreté, Dispromalt ne versait que près de 15.000 dollars le mois alors qu’il recevait plus que ça auprès de Vodacom. Faisant le redressement des comptes, Papy Niango avait estimé que Dispromalt devait plus ou moins 840.000 dollars au stade. Ce contrat léonin relève du passé. Désormais, pendant 5 ans, au niveau de la coupole supérieure extérieure, aucun autre panneau ne viendra faire de tort à Orange, nouveau partenaire qui versera la totalité du loyer dans les comptes du stade.

Un autre avantage offert par ce contrat: le Stade des Martyrs a la possibilité d’obtenir dans un premier temps un prêt de 480.000 dollars, équivalant à 12 mois de loyer, dans une banque commerciale de la place, avec la garantie mutuelle de l’Etat et de la société Orange. Ce crédit servira, à en croire le ministre des Sports Papy Niango, à des travaux d’embellissement des gradins, de réfection des installations sanitaires et l’acquisition d’un chapiteau-podium démontable destiné à la production régulière des événements des sports de combat, jusque-là privés des salles pour leurs activités dans la capitale. Une manière de rendre au Stade des Martyrs son identité d’un stade omnisports. Et il ne se posera plus aucun problème de salaire. Ça s’appelle faire d’une pierre plusieurs coups.

Depuis quelques semaines, la publicité de certains produits de la société brassicole Bracongo est également visible dans toutes les entrées du Stade des Martyrs, grâce à contrat arraché dans un contexte de crise pour la direction et le personnel du stade, dont le loyer mensuel s’élève à 5.000 dollars. On apprend que les responsables de Bracongo ont concocté un projet visant à réfectionner le stadium de basketball et à prendre en charge l’entretien des toilettes.

KISUNGU KAS