La une Sports

DCMP: sape anti-Mbayo étouffée dans l’œuf

Fév 21, 2018 Rédaction Africa News

A quelques semaines de son come-back sur l’échiquier continental en Coupe de la Confédération africaine -CAF-C2-, le Daring club Motema pembe -DCMP- est au cœur d’une campagne de dénigrement et de sabotage des efforts déployés par ses dirigeants pour remettre cette formation sportive sur la sellette. Le président de la grande commission d’encadrement des supporters, Amos Mbayo, est l’un des dirigeants victimes de ce lynchage aux côtés du président de la coordination, Hassan Abdallah, et de l’autorité morale, Aubin Minaku. Pourquoi une telle campagne au moment où le club s’apprête à renouer avec les chaudes empoignades des têtes couronnées sur l’échiquier continental? Cette question taraude les esprits tant les Immaculés échaudés par les anciennes et pernicieuses crises de «daringuite» qui ont souvent secoué leur édifice à la veille des grands rendez-vous, semblent avoir pris l’envol avec les multiples actions menées par le comité de direction et le pasteur Amos Mbayo au profit du club et des supporters.

Organisation des comités sectionnaires du club

Aux commandes de la grande commission d’encadrement des supporters depuis le 27 août 2017, l’initiative de Mbayo d’organiser et de requinquer les différentes sections du club dans la ville de Kinshasa a été publiquement saluée et encouragée par le conseil d’administration du DCMP lors de sa réunion du 3 février 2018 au Royal Hôtel de la Gombe. Couronné des fleurs par la haute hiérarchie de la famille vert et blanc, Amos Mbayo fait l’objet, selon des sources au sein du club et des documents disponibles, d’une campagne de sabotage qui ne dit pas son nom de la part de certains anciens dirigeants, des Imaniens de surcroît, l’accusant de détournement de fonds alloués au club par le gouvernement de la République ainsi que d’une somme d’ordre d’USD 20.000 qu’aurait décaissée le Général Gabriel Amisi Kumba, président de coordination de l’AS. V.Club, pour le transfert «utopique» d’un joueur.

Opération de nettoyage des réseaux sociaux de tous les détracteurs du club

La clairvoyance du président de coordination du DCMP, Hassan Abdallah, a contribué à tordre le cou à cette campagne insidieuse par la publication de deux communiqués qui lavent Mbayo de tout soupçon, établissent les faits et rassurent les Imaniens.

«Le comité de direction tient à préciser à l’opinion que sa comptabilité est en ordre et ne connaît pas de détournements de fonds, ni de versements faits hors caisse au profit des individus», a rassuré le président Abdallah qualifiant les auteurs de cet intox des détracteurs du club. Dans l’optique de la remise du train sur les rails, le n°1 du team vert et blanc, en collaboration avec la justice, a lancé «une opération tendant à nettoyer les réseaux sociaux de tous les détracteurs» de l’action du comité de direction et «à mettre hors d’état de nuire tous les fauteurs des troubles». Le premier acte posé par le président Abdallah, en marge de cette campagne, est la plainte en justice contre «Jimmy Kavasala, Joël Peniel Kasiatuka et Guelord Muntu pour diffamation, calomnie et injures à l’endroit des cadres du club». Dans une correspondance adressée au Procureur général de la République près le Tribunal de grande instance de Kalamu, le comité de direction du DCMP accuse: «depuis l’installation du comité dirigé par Mr Hassan Abdallah, ces citoyens dits aussi imaniens, par l’entremise des réseaux sociaux -facebook et whatsapp- et autres mécanismes entretiennent un climat malsain au sein de la famille imanienne imputant notamment des faits injurieux aux cadres du club, souillant ainsi leur honneur et dignité et les exposant au mépris du public, chose capable d’occasionner des remous dans le milieu sportif». Selon des sources bien introduites dans la formation du Père Raphaël, les premières arrestations ont permis aux enquêteurs de recueillir une importante moisson de précieux renseignements sur cette campagne. «Très bientôt des noms d’autres agitateurs seront dévoilés», indique-t-on du côté du DCMP.

Suspension de toutes les émissions et productions audiovisuelles au nom du DCMP

La seconde action est la suspension de toutes les émissions et productions audiovisuelles au nom du club vert et blanc. «Le comité de direction du DCMP invite les médias et producteurs d’émissions à une meilleure collaboration quant aux personnes à interviewer et dûment mandatées qui doivent parler au nom du club», a signifié Abdallah dans l’un de ses communiqués du 19 février 2018. Par ailleurs, le comité de direction a appelé l’ensemble des supporters «au calme et à l’unité face au climat malsain que certains fossoyeurs de ce grand club veulent entretenir en ce moment historique où la grande famille imanienne renoue avec la compétition africaine et fête ses 82 ans. D’une manière générale, les férus et observateurs du ballon rond national tentent de comprendre les raisons pour lesquelles on impute Mbayo d’actes de détournement de fonds du club pendant qu’il n’assume aucune responsabilité financière, encore moins celle d’ordonnateur des dépenses. Le moment est plus qu’indiqué pour tous les Imaniens de se serrer les coudes en vue d’une plus grande communion d’esprit, car Daring uni est imbattable.

Laurent OMBA