Politique

Désignation d’un Premier ministre: Protais Lumbu, président de l’UDPS/Kibassa, confiant

Jan 09, 2017 Rédaction Africa News

Difficile pour un politicien digne de ce nom de faire fi de l’évolution de la situation politique en RD-Congo, particulièrement après la signature de l’Accord de la Saint sylvestre signé entre la Majorité présidentielle -MP- et le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement sous une médiation de la CENCO. Partant certainement de cette logique, Protais Lumbu Maboba Ndiba, l’un des 13 emblématiques parlementaires qui ont le toupet de claquer la porte au MPR du Maréchal Mobutu pour fonder l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS-, fille ainée de l’Opposition politique en RD-Congo, alors Zaïre, et Président de l’UDPS dit Kibassa a tenu une conférence de presse ce samedi 7 janvier 2017 en sa résidence du quartier UPN/Télécom pour manifester son soutien à l’Accord du Centre interdiocésain de Kinshasa.

Alors qu’au Rassemblement, le débat sur la personnalité qui prendra la Primature continuait à faire jaser le week-end dernier, Protais Lumbu, président de l’UDPS/Kibassa, est sorti de son silence émettre son avis par rapport à la situation politique. Il a d’abord salué la signature de l’Accord du 31 décembre. «Au nom de tous les membres de l’UDPS, je salue chaleureusement l’Accord conclu entre le Rassemblement et la Majorité présidentielle et je souhaite qu’il conduise le pays à l’alternance politique tant attendu en 2016 et devant nécessairement nous intervenir au cours de cette année», a-t-il déclaré. Pour ce vieux loup de l’Opposition RD-congolaise, «l’application sans atermoiement par la MP de cet accord s’avère indispensable pour éviter tout sacrifice aux combattants de la liberté». A en croire le président de l’UDPS/Kibassa, la désignation du Premier ministre au niveau du Rassemblement ne posera pas de problème. Lumbu est convaincu qu’il y a une personne qui a le profil requis. Fort d’une longue expérience dans l’Opposition, ce combattant de première heure a relativisé ce qui se passe au Rassemblement: «les réalités que le Rassemblement connait aujourd’hui ne sont pas différentes de celles que l’Union sacrée avait connu du temps de Joseph Mobutu». Et de professer sa foi: «Dieu nous aidera à trouver la bonne personne afin que notre plateforme ne bloque pas la mise en œuvre de cet accord». Lumbu a soutenu que les combattants de l’UDPS devront aussi souder les coudes avec les membres de leur sous plateforme, Alternance pour la République -AR- et ceux de leur plateforme Rassemblement de l’Opposition -RASSOP.

La mobilisation des fonds pour la tenue des élections
En outre, Lumbu a souligné que son parti ne court pas derrière les postes ministériels. Ce qui importe pour lui et son parti ce que le gouvernement mobilise des fonds pour la tenue des élections selon l’accord signé sous la médiation de la CENCO. Aussi, Protais Lumbu a invité la Majorité présidentielle à cesser avec le terrorisme d’Etat et les intimidations de nature à réduire l’Opposition en silence. «Il est important que les cas de Moïse Katumbi, Diomi Ndongala, Jean Claude Muyambo, Huit Mulongo, Franck Diongo et Gabriel Kyungu Wa Kumwanza soient traités le plus vite possible et selon l’esprit du dialogue pour que ces combattants retrouvent la liberté», a-t-il tapé. Protais Lumbu avait déploré en août 2016 la tentative de putsch qu’il a eu au sein de l’UDPS/Kibassa et marqué sa détermination de le réunifié.
Hugo Robert MABIALA