Culture

Expo «Kinshasa 2050: digital city?», vernissage ce 11 mai à la Halle de la Gombe

Mai 08, 2017 Rédaction Africa News

Sept artistes RD-congolais prennent part au projet d’exposition intitulé «Kinshasa 2050: Digital City?». Après le succès de la première tentative qui a eu lieu l’an dernier, Goethe-Institut et l’Institut français de Kinshasa reviennent, cette fois-ci, avec des œuvres encore plus inédites. Les artistes sélectionnés ont fini par imaginer une capitale RD-congolaise à l’horizon 2050. Une utopie qui pourrait surprendre le public durant cette exposition qui ouvre ses portes jeudi 11 mai à l’Institut français de Kinshasa, Halle de la Gombe.

Présentant des projets séduisant le comité de sélection, après un appel à candidatures, Hilary Kuyangiko Balu, Wilfried Luzele Vuvu, Jean-Jacques Tankwey, Michel Ekeba, Iviart Izamba, Noah Matanga et Jonathan Ntumba Tshamala apportent au public sept visions différentes de Kinshasa en 2050, sept projections de ce que sera l’homme, la ville, la création et la vie dans cette citée. Pour cette présente édition, un accent est mis sur le développement numérique et les nouvelles technologies. A quoi ressemblera la ville du futur? Comment les artistes créeront-ils en 2050? Quel sera le rôle des médias numériques dans la réflexion et la création artistique? Kinshasa sera-t-elle une «digital city»? Toutes ces questions, les artistes ont tenté de donner leur point de vue. Hormis l’exposition, plusieurs autres activités accompagneront cette activité. Notamment le concert de l’artiste sénégalais Ibaaku, ainsi que des conférences et ateliers. Pour la première fois à Kinshasa, des films Virtual Reality -VR- d’artistes africains seront exposés. Quatre productions du Kenya, Ghana et Sénégal. L’œuvre «Nairobi Berries» de la photographe Ng’endo Mukii. L’écrivain de science-fiction, Jonathan Dotse, proposera «l’Esprit Robot», la styliste Selly Raby Kane tentera à sa manière de guider les spectateurs dans une vidéo à 360° à Dakar. En plus, le groupe «The Nest Collective» créera une vidéo interactive, renseigne un communiqué de presse. Une belle expérience à découvrir absolument. Un invité de marque sera au rendez-vous où il va créer in situ une œuvre sonore dédiée à Kinshasa 2050. Il s’agit de l’artiste brésilien Zeka Lopez, tromboniste hors-pair, jazzman accompli. Ce dernier s’est spécialisé dans l’arrangement et la création d’œuvres musicales pour le spectacle vivant. Des tables rondes seront organisées en présence de Felwine Sarr du Sénégal, Jean-Pierre Bekolo du Cameroun, Yala Kisukidi de la RD-Congo/France, et Nadine Siegert d’Allemagne qui vont échanger sur le futur de l’Afrique.

Patrick NZAZI