Culture

Le Festival JOUCOTEJ ferme ses portes

Mai 18, 2018 Rédaction Africa News

Débutée le 11 mai 2018 à l’Institut français de Kinshasa -ex-Halle de la Gombe-, la 32ème édition du Festival Journées congolaises de théâtre pour et par la jeunesse -JOUCOTEJ- s’est clôturée jeudi 17 mai sur une note satisfaisante. Selon Edgard Kulumbi Nsin Mbwelia, directeur artistique adjoint de la Compagnie Théâtre des intrigants -CTI-, structure organisationnelle de cette grande fête théâtrale, trois faits saillants ont marqué le festival, à savoir: la mobilisation record des écoles, la manifestation des professionnels dans le travail d’animation, d’encadrement des élèves artistes et le travail de création artistique et le caractère international de l’édition.

 

La 32ème édition du Festival JOUCOTEJ, un événement majeur du paysage culturel en RD-Congo, a vécu. Durant une semaine, soit du 11 au 17 mai 2018 à l’Institut français de Kinshasa, Centre culturel Le Zoo, Centre d’initiation artistique pour la jeunesse et autres, les publics kinois et étrangers ont assisté à des spectacles bien réalisés, fignolés et présentés par les professionnels et les élèves des écoles de Kinshasa.

Le Festival a fait découvrir  aux spectateurs les professionnels du théâtre venus des provinces RD-congolaises, de l’Afrique et de l’Europe. Il s’agit de: la Compagnie Kutungu’Arts de Matadi, Troupe de l’ISP-Kenge, Troupe de l’ISP-Kikwit, Racines Théâtre de Douala et Théâtre du chocolat de Yaoundé du Cameroun et la Compagnie Mamafele de Genève en Suisse. La ville de Kinshasa a, quant à elle, aligné cinq troupes professionnelles, à savoir: le Théâtre des intrigants, Palmier Théâtre, les Roélants, Collectif la Reine des arts et la Compagnie Tuma-Haut. «Il ressort des statistiques des salles que la mobilisation à battre le record. En effet, grâce à l’appui de la presse, des encadreurs, des enseignants, des promoteurs et de l’équipe organisationnelle, les JOUCOTEJ ont drainé un public très important», a confirmé Edgard Kulumbi Nsin Mbwelia, directeur artistique adjoint de la Compagnie Théâtre des intrigants -CTI- lors de la cérémonie de la clôture. Il a démontré que la séance d’ouverture à la Halle de la Gombe, par exemple, a réuni 905 élèves ayant provoqué un vrai débordement pour les encadreurs. Celle de samedi 12 mai, toujours dans le même endroit, avec 1044 a également causé un véritable vertige. Pour lui, le public ayant suivi les spectacles du 11 au 17 mai est de: 7651 répartis de la manière suivante: 3317 filles et 2565 garçons élèves venus comme public, 423 filles et 381 garçons élèves artistes, 309 enseignants, 605 adultes et 51 artistes professionnels. 60 écoles ont pris l’inscription aux JOUCOTEJ soit pour donner un spectacle, soit pour bénéficier de l’action d’encadrement des professionnels du théâtre.

Réponse à trois impératifs

Il a souligné que la tenue de la 32ème édition du Festival JOUCOTEJ a répondu à trois impératifs. Il a noté la professionnalisation des activités culturelles en milieu scolaire; la consolidation de la place de la Compagnie Théâtre des intrigants en tant que structure de création et de promotion de l’art et de la culture RD-congolaise ainsi que la transmission du savoir artistique et du savoir-faire auprès jeunes par les ateliers réalisés dans des écoles et dans les quartiers.

Projet «Promotion du théâtre en milieu scolaire à Kinshasa»

Le directeur artistique adjoint de la CTI a rappelé que l’organisation de la 32ème édition est l’aboutissement d’un long processus. En effet, a-t-il poursuivi, de septembre 2017 à avril 2018, la CTI a organisé dans des établissements scolaires plusieurs manifestations préparatoires, à savoir: animations théâtrales dans des écoles, vendredi au théâtre et ateliers de création théâtrale en milieu scolaire. Edgard Kulumbi a également fait savoir que ces activités y compris les stages de formation des jeunes des quartiers qui auront lieu aux mois de juillet et août 2018 font partie du projet «Promotion du théâtre en milieu scolaire à Kinshasa». Ce projet est appuyé depuis 2013 par la Fédération genevoise de coopération -FGC. «Nous sommes très reconnaissants à l’égard des partenaires qui ont rendu possible l’organisation de la 32ème édition des JOUCOTEJ», a souligné Edgard Kulumbi, citant la Fédération genevoise de coopération, l’Organisation internationale de la Francophonie, l’Association de soutien au Théâtre des intrigants du Congo, l’Institut français de Kinshasa, le Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa, l’Hôtel de ville de Kinshasa, la Division urbaine de la culture et des arts, l’Association des femmes chinoises en RD-Congo, la Plateforme contemporaine et le Centre culturel Le Zoo.

Christian BUTSILA