La une Politique

Freddy Kita: «l’objectif du gouvernement Tshibala sera atteint»

Mai 15, 2017 Rédaction Africa News

«Ne perdons par l’espoir. Rassurez-vous, l’objectif du gouvernement d’union nationale, celui d’amener le peuple aux échéances électorales et l’amélioration du vécu quotidien du peuple sera complètement atteint», ajuste le signataire de l’Acte d’engagement du Genval

«Son combat est loin d’être terminé», disent les proches de Freddy Kita, membre du Conseil des sages du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement -RASSOP. L’agenda de Freddy Kita, nouveau vice-ministre de la Coopération internationale, affriole. Embarqué dans cette nouvelle équipe gouvernementale, cet ancien secrétaire général de la Démocratie chrétienne -DC- et bras droit de Diomi Ndongala, croit à la tenue des élections telle que recommandée par l’Accord du 31 décembre, conclu sous la médiation des évêques membres de la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO. «L’objectif du gouvernement Tshibala sera atteint», rassure-t-il. Estimant que le retard du processus électoral aux Kasaï ne pourra empêcher l’organisation des élections, Kita note, dans son programme, la problématique de l’insécurité dans le Grand Kasaï. Le programme Kita apaise.

L’entrée de Freddy Kita dans le gouvernement Tshibala porte au crédit. Rencontré par «AfricaNews», Freddy Kita reconnait que les provinces de Kasaï constituent actuellement une zone de turbulence, menacée pour la révision du fichier électoral. Cependant, des sources dignes de foi indiquent que l’insécurité causée par des groupes armés dans cette zone risque de retarder le processus électoral. Ce co-fondateur de la Majorité présidentielle populaire -MPP-, assure que les élections auront bel et bien lieu. Qu’à cela ne tienne, largue-t-il, l’objectif du gouvernement Tshibala sera atteint. Le nouveau vice-ministre de la Coopération internationale souligne que son ministère travaillera dans le seul but de redorer l’image de la RD-Congo sur le plan internationale. «Nous ferons tout pour rassurer nos partenaires extérieurs que l’Accord de la Saint Sylvestre sera respecté», promet-il.

Après 5 mois perdus à causes des manœuvres provoquées par certains protagonistes pour la mise en œuvre de l’Accord politique du 31 décembre, le gouvernement d’union nationale conduit par un Premier ministre issu du Rassemblement de l’opposition des forces politiques et sociales acquises au changement -RASSOP- a été finalement installé le mardi 9 mai.

Faisant partie de ce nouveau gouvernement, l’ancien secrétaire général de la Démocratie chrétienne -DC- est victime des fake news. Dans un article publié mardi 09 mai, un média en ligne titre: «Freddy Kita: neveu de Diomi Ndongala, mais vice-ministre». Et de web-journal d’enchaîner: «Nommé au poste de vice-ministre de la Coopération internationale, y arrive peut-être au prix d’une trahison vis-à-vis de l’opposant Eugene Diomi Ndongala». Une information que Kita, l’un des architectes du Rassemblement, nie et qualifiant d’un «débat à bas étage». Pour lui, ce sont des histoires inventées. «Ce ne sont pas vraies, donc je ne suis pas son neveu. J’ai passé des bons moments avec le camarade Diomi Ndongala mais là, ceux qui inventent ces histoires doivent savoir que Freddy Kita a déjà tourné la page», réplique l’ancien n°2 de la DC qui préfère, au cours d’un échange avec «AfricaNews», annoncer le lancement bientôt d’un mouvement politique de masse populaire.

Schilo TSHITENGA