Culture La une Nation

Kabila réceptionne la guitare de Lutumba, à Sassou le prochain tour

Avr 11, 2018 Rédaction Africa News

Icône vivante de la musique RD-congolaise, Lutumba Simaro Masiya a officiellement mis terme à sa carrière artistique le vendredi 23 mars dernier au travers d’un concert livré à Showbuzz, dans la commune de la Gombe. L’événement a coïncidé avec la célébration de 60 ans de carrière musicale et 80 ans d’âge de l’artiste qui, la veille, a émis le vœu de remettre sa guitare en mains propres au Président de la République, Joseph Kabila Kabange.
A titre symbolique, il l’avait remis au Directeur de cabinet adjoint du Président Kabila, Jean-Pierre Kambila, lors de son ultime concert. Le vœu de Papa Lutumba a été exaucé, mardi 10 avril 2018, lorsqu’en présence du ministre de la Culture et arts ainsi que d’autres invités de marque, le Chef de l’Etat a réceptionné des mais de l’artiste la guitare destinée à être immortalisée au Musée national des arts.
A l’occasion, les deux acteurs phares de la cérémonie se sont retrouvés en face-à-face pour entretien hors caméra dont le contenu n’a pas été révélé à la presse.
Le Poète Lutumba Simaro est aussi attendu à Brazzaville, capitale de la République du Congo, où ses œuvres ont laissé des traces indélébiles dans le vécu quotidien des populations de ce pays voisin de la RD-Congo. Il y est attendu pour faire ses adieux à ses mélomanes qui ont tant contribué pour l’évolution de sa carrière musicale. Dans la ville verte, signale-t-on, l’ancien collaborateur de Franco Luambo Makiadi aura droit à des hommages dignes de son rang de la part du Président Sassou Nguesso qui serait également disposé de réceptionner une guitare de Simaro.
Bien avant d’être reçu par le Président Kabila, Lutumba a eu droit à été honoré de son vivant par l’opérateur culturel et présentateur de l’émission «Face B», Paulin Mukendi. C’était à l’occasion d’un numéro spécial de l’émission «Aimons-nous vivants» dédié au Poète Lutumba. Le groupe «Sakana n’ango», composé à majeure partie des femmes, a interprété un bon nombre de morceaux de Lutumba qui, ému, a failli fondre en larmes.

LOI