La une

Kabila révoque 200 magistrats

Avr 16, 2018 Rédaction Africa News

Chantal Ramazani, juge du Tribunal de Grande instance de Lubumbashi, réfugiée en Europe, est sur la liste des révoqués.   

Plus 200 magistrats ont été révoqués dimanche 15 avril par Ordonnance présidentielle, dont la juge Chantal Ramazani, en exil en Europe peu après avoir rendu le verdict dans l’affaire Katumbi vs Stoupis, pour diverses raisons. Certains ont été autorisés à interrompre le service pour divers motifs mais ont largement dépassé les délais impartis. D’autres ont quitté le service sans aucune autorisation. Cette Ordonnance est une réponse au rapport de la commission initiée par le ministre d’Etat à la Justice.  Cette commission d’enquête instituée par Thambwe Mwamba fin 2017 avait identifié plus de 200 individus exerçant comme magistrats alors qu’ils ne remplissaient pas des conditions nécessaires d’accès à la magistrature. La commission avait examiné notamment les qualifications, la régularité des conditions de recrutement des magistrats des sièges et des parquets.  La RD-Congo compte 4000 magistrats en fonction. Déjà, Thambwe Mwamba avait annoncé que ces faussaires seront poursuivis et extirpés de la magistrature, tout en réservant la primeur du contenu de cette enquête au Président de la République Joseph Kabila.

Depuis l’institution de cette commission, plusieurs magistrats étaient arrêtés pour les cas les plus flagrants et d’autres ont carrément déserté leurs bureaux. Selon le ministre d’Etat en charge de la Justice, ces magistrats entrés dans le corps de manière irrégulière ont fait de plus grands dégâts dans l’administration de la justice.

Dès la mise sur pied de cette commission d’enquête, plusieurs magistrats, dont deux issus du Tribunal de Paix d’Assosa, à Kinshasa, étaient déjà aux arrêts et d’autres en fuite, comme le président du Tribunal de Grande instance de Bukavu. La grande question qui se pose est celle de savoir: que faire des jugements rendus par ces magistrats en faveur ou en défaveur des justiciables?

Octave MUKENDI