Ecofin La une

KCC met en service sa nouvelle installation de lixiviation directe des minerais à Kolwezi

Déc 28, 2017 Rédaction Africa News

La société Kamoto Copper Company S.A -KCC- renoue avec la production du cuivre et du cobalt suspendue depuis le mois de septembre 2015. Le projet tant attendu est arrivé à terme. Dans un communiqué de presse parvenu à AfricaNews mardi 26 décembre, KCC annonce la mise en service de la structure principale du premier train de sa nouvelle installation de lixiviation directe des minerais-WOL en anglais-  à Kolwezi. Selon ce communiqué, le site de Luilu, où se trouvent l’installation WOL ainsi que les usines d’extraction électrolytiques de KCC, a produit avec succès sa première cathode de cuivre le 11 décembre 2017. Pour sa part, le Directeur général de KCC, Johnny Blizzard, exprime sa satisfaction en ces termes: «nous sommes très heureux d’avoir respecté notre budget et le calendrier de la mise en service de notre nouvelle usine et sommes confiants que les améliorations tangibles découlant de l’utilisation d’un circuit de traitement par lixiviation directe du minerai seront visibles dans un futur proche. Nous sommes impatients de monter en puissance pour atteindre la pleine capacité de production du premier train. La construction du second train de l’usine WOL est également dans les délais et le budget prévu et le début de la mise en service -hot commissioning- est toujours attendu au deuxième semestre 2018».

Par ailleurs, l’actionnaire principal de KCC, Katanga Mining Limited -KML- a soutenu que son Conseil a approuvé USD 15,8 millions en dépenses en capital pour la conception et la construction d’une installation afin de réduire les engorgements dans le débit de production au niveau de son circuit de traitement actuel à KCC et de s’aligner sur le plan de production de la mine en cobalt, correspondant à une capacité de production annuelle de cobalt de 30.000 tonnes par année en moyenne. Le Conseil a également approuvé USD 49 millions pour des séchoirs de produits de cobalt faisant partie du circuit de production de cobalt. Selon le communiqué de presse, les mises en service à chaud des projets devraient commencer au quatrième trimestre 2018.

Olitho KAHUNGU