Sports

La CAF compte changer le calendrier de la CAN

Juil 19, 2017 Rédaction Africa News

La Confédération africaine de football-CAF-, sous la supervision du président de la Fédération internationale de football association-FIFA- Gianni Infantino, organise un colloque de deux jours qui a débuté depuis mardi 18 juillet 2017 au Maroc. A l’issue de ce forum, la Coupe d’Afrique des nations pourrait bénéficier d’une nouvelle réforme. Cette réflexion engagée par le président de la CAF Ahmad Ahmad est nourrie par l’expertise des sélectionneurs des pays africains tels que Florent Ibenge, Hervé Renard, Claude le Roy etc. auxquels se greffent des  anciennes stars africaines telles que Joseph Antoine Bell, Rabah Madjer, Jay Jay Okocha etc.

Les tendances sont fortes au sein de la Confédération africaine de football-CAF. A l’issue d’un colloque de deux jours débuté depuis mardi 18 juillet 2017 sous la supervision du président de la FIFA Gianni Infantino au Maroc, la Coupe d’Afrique des nations -CAN- pourrait bénéficier d’une nouvelle réforme portant sur les saisons ainsi que sur le nombre des participants à cette fête des têtes couronnées du continent.

Cette réflexion engagée par le nouveau mentor de la CAF, Ahmad Ahmad, bénéficie de l’apport des sélectionneurs des pays africains tels que Florent Ibenge de la RD-Congo, Hervé Renard du Maroc, Claude le Roy du Togo, etc. Les anciennes stars du football africain sont aussi conviées à ces échanges, d’où la participation significative du Camerounais Joseph Antoine Bell, de l’Algérien Rabah Madjer, du Nigérian Jay Jay Okocha, etc.

Faire voler en éclats les réticences d’Issa Hayatou

Vendredi 21 juillet 2017, un comité exécutif de l’instance, suivi d’une assemblée générale extraordinaire de 55  pays membres de la CAF pourrait adopter les changements. Il sied de noter que pendant longtemps, le président sortant Issa Hayatou s’est opposé à ces aménagements du calendrier de la compétition intercontinentale pour des raisons des saisons dans certains hémisphères du continent. La réalité sur laquelle tablait le Camerounais est qu’en cette période le nord du continent baigne dans une forte chaleur, en Afrique centrale l’humidité l’emporte pendant que dans le sud de l’Afrique sévit le froid.

A l’heure actuelle, les épreuves de la CAN se disputent tous les deux ans entre  janvier et février. Cette période coïncide avec  les championnats européens, notamment en France, Angleterre, Allemagne, Grèce, Turquie… où évoluent de nombreux africains qui se plaignent régulièrement d’être privés de leurs joueurs en milieu de saison. Ahmed, plus enclin à une certaine ouverture, pourrait faire bouger les choses à la lumière du cas du Cameroun à la CAN 2017.

RGB