Sports

Le plan B du FC Renaissance

Juil 12, 2017 Rédaction Africa News

Le FC Renaissance s’affiche inhabituellement taciturne face à la sanction de la LINAFOOT le reléguant en division inférieure. Son silence étonne plus d’un. Derrière ce silence, l’évêque Pascal Mukuna concocte un plan B pour requinquer ses troupes. Une source a chuchoté à «AfricaNews» que le club aurait, malgré tout et stratégiquement, accepté de jouer en division inférieure, au championnat de l’Entente provinciale de Kinshasa -EPFKIN.

Tous les supporters du FC Renaissance du Congo ont été surpris d’apprendre que leur club a été relégué en division inférieure conformément à une décision de la Ligue nationale de football -LINAFOOT. Si pour certains férus du ballon rond national, cette sanction est tombée à pic pour essayer de mettre fin au cycle infernal des violences dans les temples du foot, les autres ne l’ont point entendu de cette oreille. Ces derniers ont crié à l’injustice. Les concernés, eux, n’ont cessé d’afficher un désintéressement rare face à cette sanction. Etonnant. Depuis la tombée de la sanction, aucune déclaration officielle n’a été faite par un membre du club. Le club n’a même pas songé à interjeté appel comme ce fut le cas lors du litige qui l’a opposé au DCMP. Les dirigeant ont embarqué avec eux les supporters qui, réputés bavards, ont préféré donner leur langue au chat sans se fatiguer de porter, au quotidien, les couleurs phares de leur équipe. L’attitude interpelle et questionne. Que cache ce silence?

Une source proche du conseil directeur du FC Renaissance a rapporté à «AfricaNews» que le club aurait, malgré tout et stratégiquement, accepté de jouer en division inférieure, au championnat de l’Entente provinciale de Kinshasa -EPFKIN. Là, le club sera qualifié pour jouer la Coupe du Congo. En cas de sacre, il retrouvera la Coupe de la Confédération africaine la saison 2018-2019. Cette même source a renseigné: «une fois qualifié en championnat national, le FC Renaissance ne jouerait que la phase des zones. Et s’il arrivait que le club décroche son ticket pour les play-offs, le club orange vendrait sa place pour revenir à la Coupe du Congo. Il sera ainsi pendant au moins deux à trois saisons». Motifs: la Coupe du Congo exige moins financièrement que la LINAFOOT et elle est une voie sûre et moins turbulente pour retrouver l’échiquier continental. «L’évêque Mukuna -président du club- avait personnellement émis ce vœu avant le démarrage de ces play-offs truqués en notre défaveur. Il avait voulu que nous jouions la Coupe du Congo mais tout le monde était contre cette volonté. Aujourd’hui, les faits lui donnent raison», a-t-elle confié. Ce plan B du FC Renaissance serait un secret de polichinelle dans le sillage du club. Wait and see.

Laurent OMBA