Sports

Léopards vs Brazzaville: ce qui n’a pas marché selon le Coach Zahera

Août 14, 2017 Rédaction Africa News

Les Léopards locaux de la RD-Congo ont joué, vendredi 11 août 2017, à Brazzaville contre leurs homologues de la République du Congo. C’est le stade de la concorde du complexe sportif de Kintele, situé à près de 7 km de Brazzaville, qui a accueilli ce match comptant pour le 3ème tour qualificatif du championnat d’Afrique des Nations -CHAN Kenya 2018. Les deux équipes ont fait match nul blanc, après une première période presque ratée pour les Léopards qui, en seconde mi-temps par contre, ont pu se créer beaucoup d’occasions de but, sans en marquer aucun. A la faveur d’un point de presse au terme de cette rencontre, le coach des Léopards, Zahera Mwynyi a fait le point quant à la prestation de son équipe.

«Il y avait possibilité de faire la différence ici à Brazzaville. On a eu des opportunités, l’équipe était bien sauf en première mi-temps où on a gambergé un peu, et en deuxième mi-temps nous avons amélioré et eu beaucoup d’opportunités. Malheureusement pour nous, les buts attendus n’ont pas été marqués. C’est un match de football. Nous allons travailler pour gagner le match retour à Kinshasa», s’est expliqué le coach Zahera au terme de la rencontre. Pour lui, dès l’entame du match, le plan de jeu décidé était de procéder en attaque placée, qui nécessite une mobilité continue des joueurs du milieu du terrain. Ce qui, à ses yeux, n’a pas été fait par ses poulains. «Avec ce système de jeu, il faut qu’il ait du mouvement qui vient par les joueurs du milieu du terrain. Ce qui permet aux attaquants d’ouvrir des brèches pour un coéquipier qui doit faire l’appel. Et ça, ils ne l’ont pas fait», a-t-il déploré. Zahera a aussi relevé le manque de soutien du milieu de terrain, ce qui, à l’en croire, a posé problème à l’équipe. «Mais en deuxième mi-temps, on a vu beaucoup de milieux du terrain qui ont participé aux vertus offensives, il y avait plus de mobilité et cela nous a permis de créer pas mal d’occasions de but», a fait savoir le coach des Léopards. Ce n’est pas tout. Zahera Mwynyi a également décrié beaucoup d’individualités de la part de ses poulains. «Ce n’est pas que les joueurs n’ont pas totalement respecté mes consignes. Il y a un plan de jeu qui a été mis en place, et là je donnerais 7/10 dans la globalité du match, en ce qui concerne la manière dont on devait se disposer sur le terrain quand on a le ballon ou quand on ne l’a pas. Ensuite, il y a ce facteur des joueurs qui aiment bien toucher le ballon plusieurs fois. On a projeté les films de trois matchs qu’on a faits lors de la préparation au Maroc, parce que beaucoup de joueurs avaient ce problème-là. On croyait qu’avec les images projetées, cela allait changer mais malheureusement. La prochaine fois on va insister pour que cela ne se répète pas», a-t-il promis. Quant à la paire Vinny-jean marc et Jean marc-Ben Malango ayant fait l’objet de beaucoup de critiques dans l’alignement des joueurs, le coach Zahera s’est réservé de tout commentaire devant les journalistes, mais a promis de déterminer la solution idéale pour le prochain match. En clair, le sélectionneur de la RD-Congo s’est dit déçu du déroulement du match, du fait de ce score vierge ayant sanctionné la rencontre entre le Léopards et les diables rouges du Congo.

Son avis sur la prestation de l’équipe adverse

«J’ai dit avant le match que ça ne sera pas facile. Dans l’ensemble, j’ai été surpris par la bonne qualité de l’équipe de Brazzaville. Je ne m’attendais pas à ça», a-t-il lâché. Pour Zahera, les diables rouges du Congo ont d’abord eu l’avantage de jouer chez eux, avec un mental haut et la fierté de défendre le maillot de leur équipe. Ensuite, selon lui, les Congolais d’en face ont été très courageux, mettant beaucoup de difficultés dans la profondeur avec des garçons qui sont très rapide sur les côtés. «J’ai trouvé une équipe qui avait un mental fort. Heureusement que dans le duel, on s’est bien préparé pour ça», a-t-il indiqué. Quant à la manche retour à Kinshasa, Zahera Mwynyi a fait savoir que la façon d’aborder ce match sera la même. Selon lui, l’objectif du match était d’obliger l’équipe du Congo Brazza d’aller gagner à Kinshasa. «C’est-à-dire, là maintenant ils sont presque dans cette situation. Je crois que notre objectif est de nous qualifier. Mais cela ne sera pas facile, c’est du 50-50. C’est à nous de faire ce qu’on n’a pas bien fait ici, et de le faire à Kinshasa pour arriver à créer la différence», a-t-il indiqué. Pour sa part, le Coach des diables rouges du Congo s’est dit satisfait de la prestation de ses joueurs, au regard de la courbe de son équipe qui parait ascendante, avec une victoire, une défaite et un match nul. «Sur le plan du classement FIFA, la RD-Congo est loin devant nous. Mais mes joueurs ont prouvé qu’ils pouvaient. Je loue ces petits, parce qu’on ne nous donnait pas la chance, mais on a fait l’essentiel. On va corriger ce qui n’a pas marché, on va envisager une stratégie future pour nous permettre de nous qualifier. Je suis satisfait du match parce que si on voit notre courbe, elle est ascendante. On a perdu en Guinée, on a gagné à Brazzaville et nous venons de faire match nul contre cette équipe championne des Léopards», a fait savoir Barthelemy Ngatsiono. A la résidence de l’ambassadeur de la RD-Congo à Brazzaville où la délégation RD-congolaise a été conviée à un diner offert par le ministre des Sports Papy Nyango dans la soirée, Christophe Muzungu n’a pas gardé sa langue dans sa poche. «Nous avons été à la hauteur comme eux aussi. Parce que nous avons joué chez eux, c’est un avantage pour nous avec ce score. Nous espérons faire mieux au stade des Martyrs. Nous devons prendre conscience de ces ratés pour faire mieux à Kinshasa. Que les RD-congolais soient dans la prière et viennent samedi prochain nombreux au stade pour soutenir l’équipe», a mobilisé l’Ambassadeur Muzungu.

Olitho KAHUNGU, de retour de Brazzaville