La une

La liste des 599 partis et 77 regroupements politiques publiée au Journal officiel

Mai 14, 2018 Rédaction Africa News

Le Journal officiel de la RD-Congo vient de publier les noms des partis et regroupements politiques reconnus et autorisés par le ministère de l’Intérieur à fonctionner en RD-Congo. Publié depuis le 30 avril 2018 au Journal officiel, le secret semble avoir été soigneusement gardé jusqu’à la publication, vendredi 11 mai sur Twitter, d’un message du vice-Premier ministre Henri Mova faisant part de la publication de la liste des partis et regroupements politiques au Journal officiel. AfricaNews a pu se procurer un exemplaire et constater 599 partis et 77 regroupements sont reconnus et donc autorisés à prendre part aux élections du 23 décembre 2018. En ce qui concerne les formations politiques aux dénominations querellées comme l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS-, le ministère de l’Intérieur a reconnu 4 ailes distinctes. Il s’agit de l’UDPS/Tshibala, l’UDPS/Mubake, l’UDPS/Kibasa et l’UDPS/Tshisekedi. Mais l’UDPS/Tshisekedi et l’UDPS de Tshibala ont une même date de création -17 janvier 1991-, une même adresse -n° 2600, Petit Boulevard, Quartier Résidentiel, Commune de Limete- et un même numéro d’enregistrement -91049. Pionnier de l’UDPS, Corneille Mulumba a accusé le week-end le VPM Mova de violer intentionnellement la Loi qui interdit la coexistence de deux formations politiques avec la même dénomination et le même logo.

Le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au changement, regroupement politique revendiqué par deux tendances de l’opposition, revient au seul Joseph Olenghankoy avec son siège dans la commune de Kasa-Vubu.

A lui seul, Moise Katumbi a pu aligner trois écuries: Alternance pour la République -AR-, G7 et Alliance des mouvements Kongo -AMK. Le Centre, le regroupement politique de Germain Kambinga, n’y figure pas. Une mobilisation générale a été décrétée à l’état-major dès samedi. Erreur matérielle au niveau de la saisie au ministère de l’Intérieur ou du Journal officiel? Omission volontaire? Coup politique? Germain Kambinga, remonté comme jamais, a protesté sur Twitter brandissant les preuves de dépôt du dossier de son écurie au ministère de l’Intérieur avec copie pour information à la Commission électorale nationale indépendante -CENI. Son complice Joseph Bangakya a indiqué que Le Centre a d’ores et déjà saisi le VPM Henri Mova pour une audience ce lundi devant déboucher sur une réparation. «Si une simple procédure administrative pose problème. Il y a lieu de se faire d’énormes soucis quant au bon déroulement des scrutins», ont dit Kambinga et Bangakya, craignant la démobilisation des militants et des candidats de leur regroupement.

Sur la liste, ARC d’Olivier Kamitatu coexiste avec l’ARC Originel. On y découvre également un regroupement politique dénommé Zaïre, né de l’alliance entre des partis d’obédience mobutiste, notamment le MPR fait privé -héritage du MPR parti-état- après le 24 avril 1990 et l’UDEMO, parti ayant soutenu la candidature de Mobutu Nzanga. Est également repris sur la liste, un MPR, qui n’est pas du mouvement Zaïre. Ci-dessous, les noms des partis politiques et Regroupements électoraux tels que repris dans le Journal officiel.

Cliquez ici pour voir la liste des partis et regroupements politiques autorisés à fonctionner en RD-Congo

Olitho KAHUNGU