Sports

Maroc 2026: La CAF invitée à la neutralité

Fév 05, 2018 Rédaction Africa News

Suite à l’appel de la Fédération internationale de football association -FIFA- formulé lors de l’assemblée générale de l’organe faitière du football africain vendredi 02 février 2018 à Casablanca, la Confédération africaine de Football -CAF- a été invitée à respecter les consignes de neutralité de la Fifa pour le processus de sélection du pays hôte du Mondial 2026, en s’abstenant de prendre position publiquement en faveur du Maroc.

La CAF a été invitée, le vendredi 02 février 2018, à s’abstenir de prendre position publiquement en faveur du Maroc pour l’organisation de la Coupe du monde 2026. Présentée «au nom du continent africain» face au trio USA-Mexique-Canada, le Maroc espérait que la 40ème assemblée générale de la CAF soit l’occasion d’un soutien ouvert à cette candidature. Mais à l’ouverture des débats, le président de la Fifa, Gianni Infantino, a appelé les délégués à respecter leur obligation de neutralité. «Je vous demande de tout faire pour que la procédure soit la plus saine… il en va de notre crédibilité», a-t-il lancé. Le président de la CAF Ahmad Ahmad, qui a déjà par le passé exprimé son soutien «franc et massif» à la candidature du Maroc, n’avait pas exclu jeudi soir que la CAF prenne position. «Nous vivons dans une ère de démocratie, vous êtes souverains dans votre prise de décision», a-t-il dit vendredi dans son discours inaugural. Plus tard, en conférence de presse, Ahmad Ahmad a insisté sur les «procédures» pour l’attribution du Mondial: «Il y a des exigences au niveau de l’éthique, au niveau des règlements, que chacun doit respecter».

A la fin des débats de l’assemblée générale qui s’est conclue sans évoquer formellement la candidature du Maroc, le Malgache a déclaré: «Je pense que l’Afrique doit gagner». La Fifa a adressé une récente circulaire de directives aux 211 représentants des fédérations membres qui doivent trancher le 13 juin entre le Maroc ou le trio USA-Mexique-Canada. Pour M. Infantino, ces directives visent à tourner la page d’un passé où «malheureusement, en ce qui concerne les organisations de mondiaux… il y a eu des questions sur les procédures».

Dans le souci de permettre l’émergence du football africain, Ahmad a indiqué que la CAF dotera «les cinq équipes africaines qualifiées au Mondial 2018 d’équipements modernes» et que «le comité a décidé de généraliser ce matériel à toutes nos fédérations». Il a par ailleurs dit vouloir «combler le retard dans le football féminin», et a annoncé la tenue d’un «symposium» en mars prochain à Marrakech, consacré à cette question.

Brice NLANDU