Dernière heure

Moni Dela dénonce un acharnement contre sa personne

Sep 02, 2015 Rédaction Africa News

L’opposant politique RD-congolais et secrétaire général du Rassemblement des Congolais démocrates  nationalistes -RDC/N-, Moïse Moni Dela, a été arrêté puis relâché par des agents de la Police du Commissariat de Kalamu à Kinshasa, mardi. Joint au téléphone, il indique qu’il lui est reproché d’avoir distribué des tracts, appelant les militants de l’Opposition à une manifestation programmée le 15 septembre à Kinshasa. Moïse Moni Dela fustige cette arrestation, la troisième conduite par le même commissariat de Police , qu’il traite d’arbitraire et qu’il assimile à un acharnement contre sa personne, dans la mesure où, à travers cet appel à manifestation, il dit agir en sa qualité d’opposant politique comme le permet la Constitution de la RD-Congo.

«Je suis inquiet du comportement de notre police qui vient de m’interpeller alors que j’agis selon la Constitution. Curieusement, c’est la troisième fois que je suis arrêté par les mêmes agents de l’ordre, commandités par le même commissariat et au même endroit. N’est-ce pas là un acharnement contre ma personne?», s’interroge-t-il.

Moïse Moni Dela est bien connu sur la scène politique RD-congolaise surtout pour ses interventions interpellatrices et très souvent constructives à l’endroit du gouvernement et du pouvoir en place. Ce, dans le souci réel de pousser les dirigeants à booster le développement aussi bien économique que social de la RD-Congo. Secrétaire général du RCD/N, parti dissident du RCD/Goma créé par Roger Lumbala, actuellement réfugié en France à cause des démêlées judiciaires avec le régime de Kinshasa, Moni Dela n’a pas sa langue en poche. Il est de tous les coups et prend toujours position à chaque fois que quelque chose ne semble pas tourner dans le sens du respect de la Constitution et d’autres lois de la République.

 

 

EM