Sports

Pascal Mukuna «Nous allons lutter pour pallier aux troubles dans le stade»

Juin 26, 2017 Rédaction Africa News

Finalement, ce vieux démon des troubles dans le stade ne finira jamais! Malgré le cri d’alarme lancé par le secrétaire générale de la LINAFOOT, Jeff Kampondo, concernant ce forfait avant le début de la compétition, certains supporteurs s’en moquent. Grave encore, le danger persiste.

Vendredi 23 juin dernier, la phase retour des play-offs entre le FC Renaissance et l’AS V.club a été émaillée des violences. Ne supportant pas de voir leur club perdre en fin de match, un groupe des supporteurs du FC Renaissance ont encore joué au trouble-fête au stade des Martyrs. Réagissant, dimanche 25 juin 2017, au cours de l’émission «Multi-sport» sur Télé 50, le président du FC Renaissance, l’évêque Pascal Mukuna, a promis de livrer un grand combat pour arriver à pallier à ce genre de troubles.

«Nous allons livrer un  grand combat pour arriver à pallier à ce genre des troubles dans le stade. Parce que tout a déjà été dit avec le commissaire de la police de Kinshasa» a déclaré le président du FC Renaissance, l’Evêque Pascal Mukuna, dans l’émission «Multi-sport» sur le plateau de Télé 50, dimanche 25 juin 2017. «Il faut savoir qu’il est impossible de contrôler tous les supporters. Et la plupart des supporters que nous rencontrons dans le stade habillés aux couleurs du club, réellement ils ne le sont pas. Et se sont-eux qui sont souvent responsables des troubles. Cela concerne non seulement le FC Renaissance, mais aussi d’autres clubs» a-t-il ajouté. Concernant la défaite du FC Renaissance devant V.club, l’Evêque Pascal Mukuna n’a pas tari un seul instant de féliciter son club pour avoir livré un bon match.

«Ce n’est pas donné à tout le monde de voir en deux ans et demi, une équipe qui sort du néant, se frayer une place aux côtés des ainés. Le FC Renaissance a fait un bon match face à l’AS V.club malgré la défaite. Ce qui a manqué à mes joueurs c’est le réalisme. Parce que l’équipe a procédé à un système de casser le jeu adverse pour faire ensuite des contre-attaques. Malheureusement, chaque fois qu’on essayait de contre-attaquer, il y a toujours eu un drapelet qui s’élevait. Mais ce n’est pas la fin du monde car il faut s’habituer à tout» a-t-il fait savoir.

A l’en croire, les présidents des clubs vont essayer de faire leur part concernant les supporters, et que la FECOFA de son côté aussi fasse sa part concernant la corruption dans l’arbitrage des matchs. «Nous, les présidents des clubs, nous allons essayer de tout faire pour lutter contre ces actes indignes des supporters dans le stade, et que la FECOFA aussi et plus particulièrement le comité de la LINAFOOT, mettent de l’ordre du point de vue  de l’arbitrage pendant les matchs» a-t-il conclu. Suite aux troubles provoqués le vendredi dernier, le FC Renaissance est en suspension préventive, une décision prise par le comité de la LINAFOOT.

Roddy-Grâce BOSAKWA