Politique

L’ABAKO réclame un monument dédié aux martyrs

Jan 10, 2017 Rédaction Africa News

L’Alliance des bâtisseurs du Kongo -ABAKO- réclame du nouveau gouvernement l’érection d’un monument dédié aux martyrs et héros de la journée du 4 janvier 1959, devant lequel des cérémonies officielles seront organisées dans le futur. Devoir de mémoire.

Après plus d’un demi-siècle d’absence au gouvernement central RD-congolais, l’Alliance des bâtisseurs du Kongo -ABAKO- vient de signer son come-back au sein de l’équipe conduite par le Premier ministre Samy Badibanga Ntita. Docteur Pierre Anatole Matusila Malungeni Ne Kongo, président national de l’ABAKO, y est nommé ministre de l’Energie et Ressources hydrauliques, dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord du 18 octobre 2016. Pour le président national, l’entrée de l’ABAKO au gouvernement central ouvre de réelles perspectives à son parti qui est ainsi appelé à émerger davantage au cours de l’année 2017, pour relever les défis politiques à venir, notamment la préparation des élections générales. Docteur Pierre Anatole Matusila saisit l’occasion pour inviter les cadres et militants de son parti à plus d’ardeur dans le travail et d’implication pour le rayonnement de l’ABAKO à travers toute la RD-Congo à travers le slogan: «Pas une ville, un quartier, un village sans ABAKO». «Si l’ABAKO veut conquérir d’autres espaces politiques, c’est maintenant qu’il faut travailler. Car, le présent n’est que le produit de ce que nous avons fait dans le passé, tandis que l’avenir est le produit de ce que nous espérons. Nous voulons que l’avenir de l’ABAKO soit meilleur qu’aujourd’hui», déclare Dr Matusila aux membres du parti.

Rappel historique

L’occasion faisant le larron, le président de l’ABAKO appelle également à l’unité de tous les Abakistes pour que la grande famille ABAKO retrouve son élan d’antan, en faisant respecter la devise «Mika mia mbua». Le nouveau ministre de l’Energie et Ressources hydrauliques réitère son soutient l’Accord de l’UA du 18 octobre 2016 qui a débouché sur l’arrivée de l’ABAKO au gouvernement. A l’occasion de la commémoration de la journée des Martyrs de l’indépendance, l’ABAKO réclame du nouveau gouvernement l’érection d’un monument dédié aux martyrs et héros de la journée du 4 janvier 1959, devant lequel des cérémonies officielles seront organisées dans le futur. Au regard de la modestie avec laquelle la journée du 4 janvier est commémorée chaque année dans le pays, Docteur Pierre Anatole Matusila stigmatise qu’outre le caractère chômé et payé de la journée, persiste l’absence d’un programme officiel de manifestations à l’instar de ce qui se passe pour commémorer d’autres journées et fêtes nationales. Le peuple RD-congolais a son histoire qu’il doit jalousement préserver. Le Secrétaire général de l’ABAKO rappelle que l’élément détonateur de la révolte populaire a été incontestablement l’annulation du meeting de l’ABAKO prévu le 4 janvier 1959 à la Place YMCA, dans la commune de Kalamu. Les militants irrités par ce report intempestif et associés au courroux des supporters de V.Club copieusement battu par la formation sportive des aviateurs de Mikado, sont montés sur leurs grands chevaux pour déverser leur bile sur tous les symboles de la colonisation belge. D’où l’arrestation des leaders de l’ABAKO à la suite de cette insurrection.

Bijou KULOSO