Ecofin Politique

Relance de la MIBA: Bruno Tshibala annonce le décaissement d’USD 10 millions

Juin 19, 2017 Rédaction Africa News

Le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe tient à la relance de la minière de Bakwanga -MIBA- au Kasaï-Oriental. Le chef du gouvernement a annoncé, pour bientôt, le décaissement d’une somme d’USD 10 millions pour apporter un nouveau souffle à cette entreprise diamantifère publique. «La question de la MIBA a trouvé une oreille attentive auprès de son Excellence Monsieur le Premier ministre, donc là, il y a déjà une solution sur la table», a déclaré Alphonse Ngoy Kasanji, au sortir de l’audience lui accordée le samedi 17 juin 2017 par le Premier ministre Tshibala.

Renouveler l’outil de travail, certifier les réserves, préserver les emplois et redonner de l’espoir à la population Est-kasaïenne, la relance de cette société en difficultés tient particulièrement Bruno Tshibala à cœur.

Plusieurs autres questions ont rythmé ce tête-à tête entre les deux personnalités. Alphonse Ngoy Kasanji qui n’a pas rencontré le Premier ministre depuis son investiture par l’Assemblée nationale, le 16 mai 2017, a profité de cette rencontre pour soumettre au chef du gouvernement d’autres défis auxquels sa juridiction fait face. Il s’agit notamment des problèmes liés à la voirie, eau potable et électricité sans oublier la sécurité. «Comme vous le savez, la bonne nouvelle est qu’après 30 ans, aujourd’hui, nous avons un pont sur le ravin Mbala wa Tshitolo, le ravin historique. Il y a eu des morts mais cette question a été résolue. Il reste un souci de terminer complètement les infrastructures. Donc là, on a eu un besoin de 2 millions 100 mille dollars», a plaidé Alphonse Ngoy Kasanji avant de saluer la réaction pragmatique de Bruno Tshibala. «Je suis heureux de vous annoncer que j’ai trouvé une oreille attentive auprès de son Excellence Monsieur le Premier ministre. Il a été pragmatique et a proposé des solutions à toutes les questions que j’ai posées», a-t-il souligné. En outre, Alphonse Ngoy Kasanji a fait savoir que la situation sécuritaire demeure à 98% relativement calme au Kasaï-Oriental. Il a indiqué que les forces de l’ordre sont aux trousses des éléments réfractaires de la milice Kamuena Nsapu. «D’ici là, on va terminer complètement cette question chez nous», a-t-il promis.

Primature.cd