Société

Maguy Kiala déclare 2017 l’année du développement de la jeunesse

Jan 10, 2017 Rédaction Africa News

La ministre de la Jeunesse et de la nouvelle citoyenneté, Maguy Kiala a, au cours de la célébration de la fête des Martyrs de l’indépendance, réaffirmé l’engagement de son ministère à contribuer au développement de la jeunesse RD-congolaise. «Nous avons besoin d’une jeunesse avertie dans notre pays, car c’est à elle qu’appartient l’avenir de ce pays. Si nous ne l’encadrons pas aujourd’hui, demain nous n’aurons ni pays ni nation», a prévenu la nouvelle ministre.
Aussitôt nommée, la nouvelle ministre de la Jeunesse et de la nouvelle citoyenneté a circonscrit le cadre de ses actions ministérielles. Le développement de la jeunesse RD-congolaise. Profitant de la célébration de la fête des Martyrs de l’indépendance, le mercredi 4 janvier 2017, Maguy Kiala a déclaré que 2017 est l’année du développement de la jeunesse RD-congolaise. «Nous avons besoin d’une jeunesse avertie dans notre pays, car c’est à elle qu’appartient l’avenir de ce pays. Si nous ne l’encadrons pas aujourd’hui, demain nous n’aurons ni pays ni nation», a prévenu la nouvelle ministre, qui a assisté à l’exposition des archives des Martyrs de l’indépendance à YMCA, le mercredi 4 janvier 2017. Au cours de cette célébration, Maguy Kiala a réaffirmé l’engagement de son ministère à contribuer au développement de la jeunesse RD-congolaise, mais aussi à travailler avec les jeunes de tous les horizons. «Aujourd’hui, la jeunesse RD-congolaise a une identité et une histoire. Nous la regarderons toujours pour scruter l’avenir de notre pays», a commenté la ministre. Elle a également plaidé pour une jeunesse consciente, travailleuse et entreprenante. «A ce jour, nous avons besoin d’une jeunesse avertie et instruite. Je saisis cette occasion pour rappeler aux jeunes que l’avenir de la RD-Congo est entre leurs mains. Nous voulons une nouvelle jeunesse pour un Congo nouveau», a commenté la ministre qui prévient que «si nous n’encadrons pas cette jeunesse aujourd’hui, dans 10 ou 20 ans, nous n’aurons plus de pays». Pour sa part, Djimi Makulu, conseiller exécutif de l’YMCA, a loué l’engagement de la ministre Maguy Kiala en faveur de jeunesse et lui a promu le soutien de sa structure pour le développement de la jeunesse RD-congolaise.
Parousia MAKANZU