Ecofin La une

Sondage sur les performances de mandataires publics: Kitebi puis Sele, Mwad et Tshikuya

Jan 12, 2018 Rédaction Africa News

Dans le hit des meilleurs mandataires publics de l’année 2017, Patrice Kitebi Kibol M’vul, directeur général du Fonds de promotion de l’industrie -FPI-, occupe la première place. Selon «Les Points», institut réalisateur de cette enquête, Kitebi a positivement marqué 61% des enquêtés pour avoir redoré l’image du FPI alors que d’aucuns présageaient la mort certaine et prochaine de ce portefeuille de l’Etat.

Nouveau sondage. Nouveau roi: Patrice Kitebi Kibol M’vul. Le Directeur général du Fond de promotion de l’industrie -FPI- a terminé l’année 2017 en tête du peloton des mandataires commis aux plus hautes fonctions des entreprises publiques. Tel est le résultat du dernier sondage réalisé par l’institut «Les Points» afin d’évaluer les actions de ces mandataires et de recueillir l’opinion que se fait les RD-Congolais sur ceux-ci. Patrice Kitebi a damé le pion aux autres mandataires en course. Il a raflé le maillot jaune pour avoir réussi à redorer l’image du FPI alors que d’aucuns présageaient une mort certaine et prochaine de cette entreprise combien stratégique pour le développement de la RD-Congo.

61% des sondés ont positivement évalué les actions du comité Kitebi grâce à qui les agents et cadres ont vu leurs conditions de travail ainsi que leur salaire s’améliorer. Les RD-Congolais ayant participé à cette enquête ont reconnu à l’ancien ministre délégué aux Finances et son adjoint une batterie de réalisations. Notamment, la purge menée contre des agents recrutés sur base de faux documents, la maitrise des charges et des effectifs, une considérable augmentation des recettes malgré la crise, la rigueur dans le choix des projets à financer et la fin des financements des projets bidons ayant permis à certains prédateurs, dans le passé, de se servir impunément des fonds du FPI pour leurs propres affaires privées.

Patrice Kitebi est talonné par le DG de la Direction générale des impôts -DGI-, Sele Yalaghuli, crédité de 60% de suffrages. Son action la plus emblématique en 2017 aura été la mobilisation, au cours de cet exercice, des recettes fiscales de l’ordre CDF 2 milliards contre les assignations de CDF 2700 milliards, soit l’équivalent de 81%. «Peu bavard et très discret, il a réalisé cette performance dans un contexte économique, social et politique toujours aussi difficile», souligne l’institut de sondage «Les Points».

Directrice générale de l’Institut national de sécurité sociale -INSS-, Agnès Mwad Katang arrive en troisième position avec à la clé 58% de votes en sa faveur. Son mérite est le strict respect de la mission sociale de son entreprise dont elle fait preuve. Plus particulièrement, Mwad a séduit les enquêtés pour avoir rendu effectif et régulier le paiement des prestations sociales des retraités, passées, depuis 2015, de trois à quatre trimestres.

Le quatrième sur la liste des meilleurs mandataires publics de l’année 2017 est Maurice Tshikuya Kayembe, Directeur général de l’Institut national de préparation professionnelle -INPP-, qui glane 55% du suffrage exprimé. Considéré comme un infatigable constructeur, Tshikuya, doté d’une fine, aigue et précise vision managériale, a positivement marqué son année 2017 en initiant des travaux de construction ou de modernisation des différents sièges provinciaux de l’INPP à travers le pays. «Maurice Tshikuya a engagé les  travailleurs de l’entreprise à produire en qualité et en quantité pour gagner davantage la confiance des partenaires de l’INPP, notamment les Japonais du JICA», argumente cet institut.

Ce classement est clôturé par Jacques Kamenga de la Gécamines. L’imposant bâtiment de son entreprise, inauguré en fin d’année par le Chef de l’Etat après avoir été modernisé, a essentiellement contribué à la cote de 51% raflée par Kamenga. Les RD-Congolais ayant participé à cette enquête voient en cette action un signe éloquent mettant à nu la volonté et la capacité de l’actuel Comité de gestion de redorer le blason et de ramener sur les rails cette entreprise.

Laurent OMBA