Sports

Triche sur l’âge des joueurs: la CAF rend obligatoire le test IRM

Juin 01, 2018 Rédaction Africa News

En marge des tournois de qualification de la CAN Total U17, Tanzanie 2019, la Confédération africaine de football -CAF- a pris des mesures pour éviter la triche sur les âges des joueurs. L’instance annonce via son site que les tests Imagerie par résonance magnétique -IRM-, vont être organisés avant le lancement des matchs dans le pays d’accueil du tournoi de qualification. «Tout joueur qui échouera au test ne sera pas autorisé à prendre part à la compétition et il ne pourra pas être remplacé par un autre joueur», peut-on lire sur le site. Les contrevenants seront sanctionnés conformément à l’article 135 du Code disciplinaire de la CAF, modifié lors de la dernière réunion du Comité d’urgence tenu au Maroc en date du 5 mai 2018, précise le site de la CAF. En cas de non-conformité d’un joueur ou d’un officiel vis-à-vis de cette disposition, l’instance a précisé sur son média quatre mesures de répression.

  1. Celui qui, dans le cadre d’une activité liée au football, crée un faux titre, falsifie un titre, fait constater faussement dans un titre un fait ayant une portée juridique ou utilise pour tromper autrui un titre faux sera puni d’une suspension d’une durée minimale de 6 matches.
  2. Si l’auteur est un officiel, l’organe juridictionnel prononcera une interdiction d’exercer toute activité relative au football pour une durée minimale d’une année.
  3. L’organe juridictionnel pourra prononcer une amende, qui sera d’USD 10.000 minimum.
  4. Si, toutefois, l’auteur est une personne visée à l’art. 2 et, est convaincu d’avoir violé la clause 1 ci-dessus en ce qui concerne tout test d’IRM, cette personne sera interdite de toute activité de football pendant une période de quatre années.

Brice NLANDU