La une

Tshikuya s’empare du maillot jaune des meilleurs mandataires

Juin 11, 2018 Rédaction Africa News

La fin du premier semestre de l’année 2018 a été le moment idéal pour l’institut de sondage Les Points de réaliser une enquête afin d’évaluer l’action des responsables des régies financières et des entreprises publiques. Au terme de cette enquête menée auprès d’un échantillon de 1000 personnes, l’Administrateur Directeur général de l’INPP Maurice Tshikuya Kayembe s’est emparé du maillot jaune avec 73% se distançant de Sele Yalaguli, Agnès Mwad et Patrice Kitebi qui, grâce à leurs actions d’éclat, ont respectivement été accrédités de 67%, 62% et 61% d’opinions favorables.

Au royaume des mandataires publics trône Maurice Tshikuya, directeur général de l’Institut national de préparation professionnelle –INPP. Il a été plébiscité meilleur mandataire du premier semestre de l’année 2018 au terme d’un sondage réalisé par l’institut Les Points auprès d’un échantillon de 1000 Kinois qui portent un intérêt sur la gestion des affaires publiques.
Les actions de Tshikuya ont bénéficié d’une cote de cœur évaluée à 73%. L’ADG de l’INPP a réalisé un accroissement de 18% comparativement au dernier semestre 2017. Il doit cette avancée à sa lutte sans relâche contre le chômage des jeunes qu’il rend utiles à la société grâce à la qualité de la formation dispensée dans son institution. «Installé à la tête de l’INPP dans les pires moments, il a réussi à relever de grands défis notamment la construction des infrastructures de l’INPP dans la capitale et en provinces. Il a également amélioré les conditions de formation des jeunes apprenants qui fréquentent son institution grâce au matériel didactique et au renforcement des capacités du corps des enseignants sans compter la paix sociale», argumente le document de synthèse des résultats du sondage alors que les observateurs évoquent le regain de confiance de la part des bailleurs étrangers.
La deuxième position de ce hit est occupée par José Sele Yalaguli, DG de la Direction générale des Impôts -DGI- qui engrange 67% de suffrages favorables, soit un taux d’accroissement de 6% par rapport au résultat du dernier semestre de l’année 2017. Selon Les Points, Sele Yalaguli applique une rigueur salvatrice qui permet, d’une part, de renflouer les caisses de l’Etat et, d’autre part, d’améliorer le social de la population. «A son actif, au cours du premier semestre 2018, le dépassement des assignations avec des taux atteignant 170,21% en avril, 219,59% en mars, 191,43% en février et 116,19% en janvier», avance l’institut de sondage qui, en plus, estime que ces performances sont le fruit d’une gestion axée sur les résultats. Et d’ajouter: «Sur le plan social, la population note l’amélioration de la rémunération et autres avantages des travailleurs par le comité de gestion notamment la prime dite ‘‘Mobile et contentieux’’ qu’ils perçoivent régulièrement».
Pour compléter le podium, Agnès Mwad Katang Nawej s’invite dans le classement. La DG de l’Institut national de sécurité sociale -INSS-, qui ne cesse de faire dans la dentèle pour la vulgarisation de la Loi 016/009 du 15 juillet 2016 fixant les règles relatives au régime général de la sécurité sociale et les innovations y relatives, est gratifié de 62% d’opinions favorables. «Conformément à cette Loi, Agnès Mwad Nawej a opéré des reformes importantes. Il s’agit notamment de la promotion en grades des agents et cadres répondant aux critères d’ancienneté et de compétence ainsi que de la mise à la retraite de ceux ayant atteint l’âge de 65 ans», soutient l’institut de sondage Les Points. Puis: «Ce mandataire public a fait un bon travail auprès des employeurs à travers la Fédération des entreprises du Congo -FEC- pour les convaincre de donner les cotisations sociales de leurs employés». Ces actions, positivement évaluées par les enquêtés, ont permis à Agnès Mwad Katang Nawej de se maintenir en troisième position et de réaliser un saut de 4% comparativement au mois de décembre 2017. Elle est talonnée par son collègue du Fonds de promotion de l’Industrie, Patrice Kitebi Kibol M’vul. «Grace au management responsable du DG Kitebi, cette régie financière rempli convenablement son objectif social. Elle est devenue un incubateur des petites et moyennes entreprises et encourage l’entrepreneuriat de la femme et des jeunes», soutient Les Points. Les sondés, qui accréditent Kitebi de 61% d’opinions favorables, ont salué les résolutions prises à l’issue d’un atelier qu’il a récemment organisé. Ces résolutions sont entre autres éradiquer de l’analphabétisme de la femme en assurant la scolarité des jeunes filles et la formation continue des femmes entrepreneures et le renforcement de leur capacité managériale; faciliter l’accès des femmes aux crédits en allégeant les conditions d’accès. Les efforts louables fournis par Kitebi n’ont cependant pas été suffisants pour lui permettre de conserver le maillot jaune enfilé au terme du sondage du second semestre de 2017. Il a régressé de trois places, occupant désormais la quatrième, mais a réalisé le même score: 61%.
Absents lors du dernier hit, deux mandataires publics ont créé la surprise en glanant plus de 50% de votes. Il s’agit de Maguy Sambi, DG de la Direction générale des recettes administratives -DGRAD-, et de Cosma Wilungula de l’Institut congolais de conservation de la nature -ICCN. Ils ont respectivement réalisé la note de 58 et 52% de votes.

Laurent OMBA