La une Politique

UDPS: Kabund démissionne et offre ses services

Avr 11, 2018 Rédaction Africa News

Jean-Marc Kabund-a-Kabund a démissionné de son poste de secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS/Tshisekedi. Il l’a bien souligné dans sa lettre adressée à Félix Tshilombo Tshisekedi, président de l’UDPS, mardi 10 avril 2018.
«En effet, après votre brillante élection à la tête de notre parti, à l’issue de son congrès extraordinaire organisé du 30 au 31 mars 2018, je me vois dans l’obligation, conformément aux normes démocratiques, de vous présenter ma démission au poste de secrétaire général du parti. C’est dans le but de vous permettre de procéder à une mise en place. Toutefois, je reste entièrement à votre disposition pour la continuité du combat que nous a légué feu le Président Dr. Etienne Tshisekedi Wa Mulumba», a précisé Kabund, offrant en même temps ses services.
Cette démission intervient après que Kabund ait dirigé l’UDPS depuis la mort de son président Etienne Tshisekedi le 1er février 2017 à Bruxelles. Elle laisse les coudées franches à Félix Tshilombo Tshisekedi porté à la tête du parti il y a 10 jours. Lors de son élection, le successeur du sphinx de Limete avait dit toute sa reconnaissance au SG Kabund.
«Je voudrais rendre hommage également à un homme, dont le destin a basculé un jour de 2016. Il était venu à Kinshasa pour accueillir son leader. Il avait laissé sa famille loin. Il était loin de se douter qu’il allait être le porteur de tant d’espoir. Cet homme est parmi nous. Cet homme, c’est Jean-Marc Kabund», avait déclaré publiquement Fatshi.
Selon Augustin Kabuya, porte-parole de l’UDPS, la démission de Kabund se situe dans le cadre normal de toute démarche administrative étant donné qu’après le congrès, toutes les structures du parti doivent être renouvelées. «Il n’est pas exclu que Jean-Marc Kabund soit reconduit à son poste par le président Félix Tshisekedi», a-t-il dit.
Kabund avait remplacé en 2016, au poste de secrétaire général, Bruno Mavungu qui l’occupait depuis 2012. Ce dernier, frustré, avait claqué la porte de l’UDPS pour créer son propre parti politique.
Etienne Tshisekedi avait justifié la nomination de Kabund par «l’impératif de redynamiser l’exécutif national du parti en l’adaptant aux enjeux politiques de l’heure». Et ces enjeux n’étaient autres que les négociations du Centre interdiocésain qui ont abouti à la signature de l’Accord politique global pouvant conduire le pays à l’organisation des élections dans un climat apaisé.

Octave MUKENDI