La une Politique

Vice-ministre de la Coopération internationale, Feddy Kita annonce ses couleurs

Mai 18, 2017 Rédaction Africa News

Mardi dernier au Palais du peuple, les élus du peuple ont investi le gouvernement d’union nationale conformément à l’accord du 31 décembre 2016 conclu sous les bons offices de la CENCO. Après le débat, l’Assemblée nationale a adopté le programme du gouvernement Bruno Tshibala, regroupant en son sein les membres de la Société civile, les signataires de l’Accords du 18 octobre et certains ténors et membres du Rassemblement de l’opposition. Les 337 députés prenant part à cette plénière ont adopté la motion d’approbation. Un seul de ses élus nationaux s’est abstenu. Réussite totale. Le programme du nouvel Exécutif investi s’articule sur trois axes: organisation des élections dans le délai convenu, la stabilisation et la relance de l’économie nationale, l’amélioration des conditions de vie de la population ainsi que la restauration de la sécurité des personnes et de leurs biens.

Composé de 58 membres, la nouvelle équipe gouvernementale, en harmonie avec l’accord sus-évoqué, se donne la mission de conduire le peuple aux élections dans le délai convenu et d’améliorer sa condition sociale. Mission que Freddy Kita, casé à la Coopération internationale, fait sienne. A peine investi, ce co-fondateur de la Majorité présidentielle et populaire –MPP- a plus que soif de se jeter à l’eau avec ardeur au profit du peuple pour lequel il a longtemps servi. Nouveau visage pour des nouvelles couleurs.

Parmi les ministres très remarqués lors de l’investiture du gouvernement Tshibala, issu des pourparlers du Centre interdiocésain, figure Freddy Kita, l’un de huit membres du Conseil des sages vivants du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement. Nommé vice-ministre en charge de la Coopération internationale, ce signataire de l’Acte de Genval a été très remarqué dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Il est beaucoup plus connu pour ses luttes démocratiques et combat politique au sein de l’Opposition depuis plus de 20 ans. Kita croit dur comme fer que l’objectif assigné à ce gouvernement sera atteint et, par ricochet, les élections se tiendront avant la fin de l’année en cours. Signataire de l’Acte de Genval, il promet et rassure que son ministère remuera ciel et terre pour redorer l’image de la RD-Congo à l’échelle internationale et rassurer les partenaires extérieurs de l’application stricte de l’accord de la Saint Sylvestre.

«Il est un homme politique engagé», entonnait l’auditoire. Au sortir de la cérémonie d’investiture au Palais du peuple, Kita a déroulé son programme devant la presse et l’Asbl Les Amis de Freddy Kita. «Nous mettons en place des stratégies pour donner de l’élan à son pays sur l’échiquier international», a-t-il fourmillé. L’agenda de ce vice-ministre de la Coopération internationale apaise. Il promet de poursuivre sa lutte et priviléger le besoi de la nation RD-congolaise à travers son ministère. Un combat loin qui est d’être terminé. Freddy Kita partage le même avis avec le Premier ministre Bruno Tshibala: offrir au peuple RD-congolais, les meilleures élections de son histoire, dans le délai convenu, en précisant que c’est la CENI, institution d’appui à la démocratie, et non le Gouvernement, qui est l’autorité compétente et indépendante chargée de l’organisation des élections par la constitution et les Lois de la République. Un vrai disciple de Tshisekedi, Kita vise la réinstauration de la démocratie et de la légitimité des institutions électives par l’organisation du scrutin électoral. «L’objectif du gouvernement d’union nationale sera atteint», croit-il.

Schilo TSHITENGA