Culture

VIIIEME jeux de la francophonie d’Abidjan: la participation incertaine des artistes RD-congolais

Juin 26, 2017 Rédaction Africa News

A quelques semaines du lancement des VIIIème Jeux de la Francophonie, du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire, les pays participants s’activent. Dans la capitale ivoirienne, le comité national et international d’organisation est à pied d’œuvre pour la bonne organisation de cette fête qui met en compétition les jeunes des différents pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie dans différentes disciplines sportives et artistiques. Pendant ce temps, les artistes RD-congolais s’inquiètent de leur participation, de plus en plus incertaine.         

 

Bien que les incertitudes règnent quant à la participation RD-congolaise aux VIIème  Jeux de la Francophonie, les artistes croient encore en leur participation. La RD-Congo sera représentée dans diverses disciplines par ses talentueux artistes notamment le groupe ABC Chocolat, dans la discipline «Marionnettes géantes», Bingubi Bi-Poto Galo, la Sanza d’Eddy Mboyo, et Jocelyne Kajangu sont logés respectivement dans les disciplines «Sculpture/Installation», «Chanson» et «Littérature». Magloire Mpaku, lui, est dans la compétition «Photographie». Le groupe Master Crew se trouve dans la catégorie «Danse hip-hop». Ce sont dans les disciplines telles que «Jonglerie avec ballon», «Contes», et «Danse de création» que la RD-Congo ne dispose pas d’athlètes.

Si d’autres pays affutent leurs armes pour cette rencontre de la jeunesse francophone, du côté de la RD-Congo, c’est encore le grand flou. Les artistes sélectionnés sont encore incertains de leur participation. Selon les sources concordantes, il n’y a pas encore de contact direct entre le gouvernement RD-congolais et les athlètes sélectionnées pour ces jeux.

 

Ils s’entrainent malgré l’incertitude

 

Au moment où le nouveau gouvernement Tshibala s’installe, les artistes espèrent obtenir le soutien des autorités. «Du moins, rien n’est encore perdu pour que les RD-Congolais représentent valablement la nation en ramenant des médailles», a promu le groupe Master Crew qui affiche déjà ses ambitions de revenir au pays avec la médaille d’or.

Reconnaissant que l’épreuve ne sera pas facile, Emmanuel Peku, administrateur de cette compagnie de danse est optimiste. Master Crew sera en compétition avec les groupes du Burkina Faso, Cameroun, Canada, Maroc, Congo-Brazza, France, Sénégal, Fédération Wallonie-Bruxelles et Liban.

Pour réussir à Abidjan, les artistes RD-congolais sont conscients que la préparation est la règle d’or. Les danseurs RD-congolais ne s’éloignent pas de la scène. Chaque jour, ils s’entrainent et améliorent leurs chorégraphies en vue d’un exploit. «La sélection du groupe Master Crew par le comité international de sélection pour ces jeux n’est pas une erreur», ont rassure les jeunes danseurs, évoluant dans la commune de Ngaliema à Kinshasa.

Les Jeux de la Francophonie, dans ses deux composantes sportive et culturelle, s’adressent à la jeunesse en lui offrant les opportunités de se faire connaitre dans le monde.

Dans le cadre de ces échanges fructueux, l’événement offre aussi la possibilité aux jeunes de se mesurer à d’autres qu’ils n’auraient jamais eu l’opportunité de rencontrer sans cette occasion.

 

Patrick NZAZI